Contrôle de l’hémoglobine glycosylée chez le chien et le chat diabétiques

La fructosamine et l’hémoglobine glycosylée (GHb) sont deux protéines glyquées généralement utilisées pour la surveillance du diabète chez l’Homme.

Ces deux protéines sont des marqueurs de la concentration moyenne de glucose dans le sang, leur concentration étant proportionnelle à celle de la glycémie. Le stress n’influe pas sur la concentration de ces protéines ; elles constituent un outil idéal pour le contrôle du diabète animal. En pratique, elles sont souvent utilisées pour le diagnostic et la surveillance diabète chez le chat.

L’hémoglobine glycosylée est produite par la liaison non enzymatique irréversible du glucose à l’hémoglobine dans les érythrocytes. La glycosylation de l’hémoglobine est un processus progressif qui n’est pas affecté par une hyperglycémie aiguë ou passagère.

La concentration d’hémoglobine glycosylée (glyquée) peut être utilisée comme test de dépistage du diabète sucré, ainsi que pour le contrôle de la glycémie chez les animaux diabétiques traités, sur la base de la durée de vie des globules rouges.

Les avantages des mesures de la GHb

  • Les résultats ne sont pas affectés par une hyperglycémie induite par le stress ou postprandiale.
  • Utilisable dans le contrôle à long terme du diabète chez l’animal, au cours des 2 à 3 mois précédents.

Les limites des mesures de la GHb

  • Le test n’est pas disponible pour tous les chiens et chats.
  • La durée de vie relativement longue des érythrocytes (environ 110 jours chez le chien et < 68 jours chez le chat). implique une fiabilité moindre de ce test
  • Moins fiable dans le contrôle à court terme par rapport aux fructosamines car l’hyperglycémie doit être présente pendant au moins 3 semaines avant que l’accroissement des valeurs de HbA1c ne soit détectable.
  • Les concentrations de l’hémoglobine influent sur le résultat qui peut augmenter ou baisser en raison d’une polycythémie ou d’une anémie (affection rénale), respectivement.
diabètes canin et félin